PORTE D’ORLEANS


On s’était rencontré
Vous m’aviez bousculée
A la station d’métro
Bobigny-Picasso


Ou p’t’être que c’est dans l’oeil
Que vous m’aviez tapé
J’en perdis mon orgueil
A Quai de la Râpée


Nous avons fait trajet
Vous, sans me regarder
J’avais le coeur en vrille
Arrivée à Bastille
- J’avais l’air d’un roquet
Dans un jeu d’quilles -


Alors j’vous ai suivi
Sortie Place d’Italie
Le métro on a pris
Ce jusqu’à Rivoli


Quand on se perd sous terre
Est-ce là le paradis?
Entre l’arrêt Voltaire
Et celui de Bercy?


Saisissant le prétexte
Que je m’étais perdue
J’vous demandais « Dupleix? »
Et vis que je vous plût


« Vous n’y êtes pas du tout »
Me dit mon andalou
« Il vous faudra passer
Par les Champs-Elysées


Changement à Roosevelt
Et puis Trocadero
Peut-être êtes-vous Celte
Pour vous perdre dans l’métro? »
- J’avais l’air d’une blette
Qu’avait trop chaud -


Je vous pris par la main
Sans demander mon reste
Du Canal Saint-Martin
Jusqu’à la Gare de l’Est


On se perdit sous terre
Est-ce là le paradis?
Entre l’arrêt Voltaire
Et celui de Bercy?


Hélas comme toute danse
Celle du métro pris fin
Vous partiez pour Défense
Je restais à Pantin


Je repris le métro
Et refis le trajet
L’âme comme un brasero
Errant Rue des Boulets


Espérant la silhouette
L’étuis d’une clarinette
Me laissant toute bête
Arrêt de la Muette

- J’avais l’air déprimant
D’une vieille chaussette -


Ce ne fût pas Versailles
Ni même la Butte aux cailles
Vous me laissiez néant
A Porte d’Orléans


Quand on se perd sous terre
Est-ce là le paradis?
Entre l’arrêt Voltaire
Et celui de Bercy?


Quand Paris s’encanaille
Les Halles, Boulevard Raspail
Vous me plaisiez tellement
A porte d’Orléans

textes et musique : Juliette Rillard / arr. Ronan Courty

Malakit est un projet soutenu par :

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon

crédit photos Julien Poulain

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now